Participants

Émilie Petit

| Imprimer

Née en 1980, elle vit et travaille entre Marseille et Alexandrie.

Artiste, Conceptrice culturelle, co-fondatrice et directrice artistique du festival Nassim el Raqs à Alexandrie.

Après une formation initiale à l’école des Beaux-arts de Bordeaux, elle se nourrit d’autres disciplines au travers d’études de langue et civilisation moyen-orientales à l’université d’Aix, puis de conception de projets culturels à l’université de Marseille.

Elle développe une pratique de recherche et d’exploration de territoires reposant sur les notions d’ itinérance, de mobilité, d’ouverture et d’échange, qui l’amène au Maroc, en Mauritanie, en Tunisie, en Algérie, en Palestine, en Turquie, et en Egypte.

De cette exploration, elle pose la géographie au centre de ses réflexions, et développe une pratique artistique personnelle qui se questionne sur les lieux et les territoires, ainsi qu’une pratique d’écriture de projets, ouverte et collaborative, qui invite d’autres artistes, penseurs, ou collaborateurs à se croiser et à partager ses questionnements.

Dans les formes de restitution publique qu’elle propose, de manière individuelle ou collective, les villes, les lieux et leurs environnements sont au cœur du processus de création et du propos artistique.

PROJETS ARTISTIQUES
> Moutawassat projet d’expérimentation, de recherche, et de création artistique itinérant en méditerranée qui accueille des résidences d’artistes, d’auteurs, ou d’individus en recherche à bord d’un voilier en mer, ou dans des lieux d’attaches maritimes tels que chantiers navals, îles ou ports de pêches.
L’enjeu y est d’expérimenter la mer et ses espaces comme un territoire de recherche, en y déplaçant ses gestes et sa pratique artistique dans un espace-temps de partage.
Le projet moutawassat a accueilli en résidence de création partagée : Mustapha Bendofil, Adlène Meddi, Juliette Mourien, Jean Marie Perrot, Florian Chevassu.

> Nassim el Raqs à Alexandrie, festival international de création chorégraphique et interdisciplinaire en espaces publics.
Depuis 2011, le festival a initié et accompagné 11 résidences de création qui ont donné lieu à des spectacles ou des formes performatives de danse et de création espace public.
Co-fondé avec Lucien Arino, directeur du Centre Rézodanse Egypte, le festival a notamment accueilli : la compagnie Ex-Nihilo de Marseille, les chorégraphes égyptiens Mohamed Shafik, Mohamed Fouad, Shaymaa Shoukry, Mirette Micheal, ou encore la chorégraphe libanaise Dalia Naous.

> « Momkin – espaces de possibles » à Marseille, fondé en 2012, initie et accompagne des projets artistiques et culturels innovants dans des espaces d’expérimentation nouveaux, improbables ou atypiques.

>  Comment habiter la mer ?« 





Haut de page